banner

Filière de l'optique lunetterie : quelles formations pour quels métiers ?

Le 30/09/2022

La filière de l’optique-lunetterie affiche une belle dynamique grâce à un marché en pleine expansion. En effet, les besoins en optique augmentent sous le double effet du vieillissement de la population et de la surexposition aux écrans. En particulier, les enfants présentent de plus en plus de myopies. Mais les adultes sont également concernés par des troubles visuels amétropiques acquis au cours de leur pratique professionnelle. Parallèlement, la pénurie de médecins ophtalmologistes fait de l’opticien-lunetier un acteur majeur du secteur de la santé visuelle.

Ainsi, pour les jeunes bacheliers et les personnes en reconversion, le secteur de l’optique affiche de nombreux avantages. Quels sont les différents métiers de l’optique-lunetterie ? Quelles études permettent d’accéder à ces professions du domaine paramédical ? Est-il possible de suivre un cursus à distance ? En formation initiale ? En formation continue ? En contrat d’apprentissage via un CFA ? Combien gagne un opticien-lunetier diplômé ? Toutes ces informations permettront aux candidats aux formations en optique d’anticiper les différents aspects de leur future carrière professionnelle.

Que fait un opticien-lunetier ? 

Les missions de l’opticien-lunetier s’articulent autour de cinq axes majeurs :

  • Relationnel et humain : accueil et conseil aux personnes détentrices d’une ordonnance médicale pour un équipement visuel (lunettes avec verres correcteurs, lentilles de contact, lampes basse vision). Aide au choix d’une monture adaptée aux besoins visuels et aux critères esthétiques du patient, suivi de l’adaptation lentilles, préconisations d’hygiène et d’entretien du matériel. Relation avec les différents professionnels de santé (ophtalmologues, orthoptistes, etc.) ;
  • Manuel et technique : adaptation et montage des verres sur les lunettes, ajustages et réparation des équipements (travail en atelier) grâce à un travail de détail et de minutie ;
  • Scientifique : l’opticien pratique des examens de la vue et effectue ainsi des mesures optométriques pour adapter une prescription lors d’un renouvellement. Il a recours à des appareils de précision pour contrôler la vision et mesurer l’acuité visuelle (sous certaines conditions fixées par la loi) ;
  • Gestion-comptabilité : suivi administratif et comptable, ressources humaines, comptabilité de l’entreprise…
  • Communication et commercial : l’opticien- lunetier anime sa boutique pour faire connaître ses offres (publicité en ligne et affichage en magasin). Il supervise la décoration et l’agencement du local ainsi que la présence de son enseigne sur Internet et les réseaux sociaux.

Par ailleurs, l’opticien diplômé peut occuper le poste de manager et diriger un ou plusieurs magasins d’optique. Dans ce cas, il devra coordonner une ou des équipes de monteurs-vendeurs, opticiens et personnels des services administratifs.

Quelles sont les différentes formations de la filière optique lunetterie ? 

Le diplôme niveau bac en optique-lunetterie

Après un CAP ou BEP optique-lunetterie, les lycéens professionnels intéressés par le secteur de l’optique peuvent opter pour un bac pro optique-lunetterie. Dès la sortie du lycée, ce diplôme leur permettra de devenir des spécialistes du montage et de la réparation des équipements optiques et participer à la vie de la boutique (accueil client, vente, participation à la gestion des stocks…).

Le diplôme niveau bac +2 en optique- lunetterie

Après un bac à dominante scientifique, les bacheliers peuvent s’orienter vers un BTS Opticien- Lunetier (BTS OL). Ce diplôme se prépare en deux ans dans un institut ou école d’optique et est le seul à permettre d’accéder à la profession d’opticien-lunetier. À noter que pour ouvrir un magasin d’optique, il faut au moins un opticien diplômé dans l’équipe.

Les diplômes niveau bac +3 en optique- lunetterie

Après un BTS OL, une grande majorité d’étudiants choisissent de poursuivre leur formation. Ils peuvent alors s’inscrire en :

  • Licence professionnelle d’optique spécialité :
    • Métiers de l’optique ; 
    • Métiers de l’optique et de la vision : aspects scientifiques, techniques et commerciaux ;
    • Métiers de la vision, réfraction, contactologie et basse vision, santé visuelle ;
    • Vente et management en optique et lunetterie.
  • Licence gestion des organisations spécialisation responsable de magasin d’optique.
  • Bachelor mention :
    • Sciences de la vision ;
    • Manager en optique ;
    • Lunetier créateur (cursus orienté vers les arts et le design de lunettes).
  • Titre de responsable en réfraction et équipement optique ;
  • CQP Opti-Vision.

Le diplôme niveau bac +5 en optique lunetterie

Après une Licence en Sciences de la Vision, certains étudiants poursuivent en Master Sciences de la Vision (deux années d’études pour obtenir un diplôme de niveau bac +5).

Par ailleurs, d’autres optent pour un MBA Stratégies Commerciales et Marketing Optique et Santé pour s’orienter davantage vers le management.

Quelles sont les formations dispensées à l’ISO ? 

L’ISO propose une offre complète de formations en optique accessible après le bac pour préparer des titres et diplômes de niveau bac à bac +5 :

  • Prépa Optique (lycéens, étudiants, reconversion professionnelle) qui débouche sur le Titre Professionnel de Technicien en Montage et Vente d’Optique-Lunetterie. Il permet d’accéder ensuite au cursus du BTS OL sans être titulaire du baccalauréat. Par ailleurs, la Prépa Optique convient aux personnes en reconversion ou aux étudiants non scientifiques qui ont l’occasion de se préparer au programme du BTS OL. Ces derniers pourront rentrer à l’ISO au mois de septembre,  ou au mois de février en temps plein pour ne pas perdre une année. La première année de BTS OL pourra être intégrée dès la rentrée de septembre. Il s’agit d’un Titre Professionnel de niveau IV (comme le bac). L’évaluation combine le CCF (contrôle en cours de formation) grâce à un livret de suivi et le contrôle terminal qui consiste en une journée d’examen en fin d’année ;
  • BTS OL à temps plein ou BTS Opticien-Lunetier en alternance/en présentiel ou en formation optique en ligne. C’est un diplôme de niveau bac +2 qui comprend des cours d’enseignements théoriques, des travaux pratiques et des stages ;
  • Licence Professionnelle d’Optique ‒ en alternance ‒ et spécialisation en optométrie, contactologie et basse vision (sous convention avec l’Université de Paris-Saclay). Diplôme de niveau bac +3 ;
  • Bachelor des Sciences de la Vision (bac +3) ;
  • Bachelor de Manager en Optique (BMO) qui délivre des compétences accrues de management de magasin d’optique (bac +3) ;
  • Bachelor de Lunetier Créateur (BLC) orienté vers le design de lunettes (bac +3) ;
  • MBA Stratégies Commerciales et Marketing en Optique (bac +5).

Les candidatures aux différentes formations de l’ISO se font hors Parcoursup, sauf pour le BTS OL en apprentissage pour lequel les candidats peuvent déposer leur dossier sur la plateforme Parcoursup selon le calendrier national.

Quels sont les différents métiers de la filière optique-lunetterie ?

Voici toutes les appellations que l’on trouve pour désigner les métiers de l’optique-lunetterie :

  • Opticien/Opticienne ;
  • Opticien/Opticienne responsable de magasin ;
  • Monteur-vendeur opticien/Monteuse-vendeuse opticienne ;
  • Monteur-vendeur-lunetier/Monteuse-vendeuse-lunetière ;
  • Opticien-optométriste/Opticienne-optométriste en magasin d’optique ou en centre de la vision et cabinet d’ophtalmologie ;
  • Opticien-lunetier/Opticienne-lunetière ;
  • Opticien/Opticienne spécialiste basse vision ;
  • Responsable en réfraction en cabinet d’ophtalmologie ;
  • Adaptateur de lentilles de contact ;
  • Chef de produits et responsable technique en laboratoire de verres ophtalmiques ou de contactologie ;
  • Responsable d’équipe ou de magasin ;
  • Responsable commercial ;
  • Chef de secteur ;
  • Entrepreneur/Intrapreneur ;
  • Ambassadeur de marque créateur ;
  • Artisan-lunetier ;
  • Chargé de marque créateur ;
  • Opticien-créateur ;
  • Chargé d’études cliniques en sciences de la vision ;
  • Chercheur en optique ;
  • Formateur en optique ;
  • Ingénieur en optique ;
  • Responsable technique en contactologie ;

Par ailleurs, les monteurs-vendeurs en optique exercent en tant que salariés, tandis que les opticiens, optométristes et contactologues peuvent être à leur compte et établir leur activité en tant qu’opticien indépendant.

Quels sont les salaires en optique-lunetterie ? 

Un opticien salarié touche entre 2 000 € et 3 000 € brut par mois. Ce salaire varie pour un opticien débutant ou confirmé.
En revanche, les opticiens indépendants peuvent atteindre des revenus plus importants en fonction de leur notoriété et de l’emplacement de leur boutique : jusqu’à 5 000 € par mois.

Les métiers de l’optique attirent de nombreux étudiants désireux de s’investir dans une profession de santé dynamique, variée et où l’entrée sur le marché du travail est aisée. D’ailleurs, l’aspect humain, relationnel et scientifique convainc de plus en plus de professionnels de tous horizons d’entreprendre une formation d’opticien comme reconversion. Ces personnes ont souvent comme projet de vie d’exercer un métier qui a du sens et un impact immédiat sur la santé des personnes. En choisissant cette voie, elles comblent leurs attentes personnelles tout en parant la nécessité de trouver un emploi rapidement.

Les chiffres clés de l'iso

Les chiffres clés de l'iso

1988

Création
de l'iso

9

écoles et CFA
en france

15 000

étudiants
& diplomés

100%

taux
d’employabilité