banner

La fiche métier de l'opticien indépendant

La fiche métier de l'opticien indépendant

L’opticien indépendant, tout comme les opticiens salariés, en franchise ou en réseau, est un professionnel de la santé visuelle diplômé du BTS Opticien Lunetier. Il pratique des examens de la vue, adapte les montures et assure le suivi des clients porteurs de verres correcteurs, lentilles de contact ou utilisant du matériel basse vision.

De plus, il a un rôle de conseiller commercial pour le choix des produits et équipements d’optique, que ce soit pour des lunettes de vue, des montures solaires ou des lentilles. Il informe également des dernières innovations (lunettes connectées, verres spécifiques).

Au final, l’opticien lunetier déploie des compétences scientifiques et techniques (prise de mesures, montage, adaptation de lentilles, réparation), commerciales (techniques de vente, marketing) et relationnelles (conseils personnalisés) pour accompagner au mieux les clients dans sa boutique.

Quels sont les avantages et inconvénients d’être opticien indépendant ?

La pratique du métier d’opticien lunetier en tant qu’indépendant regroupe plusieurs avantages.

Etablir un lien de proximité fort avec sa clientèle

En effet, il anime la vie de quartier ou fait référence dans un territoire qui compte sur sa présence et ses services. Il connait bien sa clientèle, ce qui lui permet de proposer un suivi au plus près de ses besoins. Notamment dans le choix d’une monture esthétique et au confort visuel optimal. La qualité d’accueil, d’écoute et du service après-vente permettent un lien privilégié avec ses clients.

Proposer des produits locaux de qualité

D’autre part, il travaille en collaboration avec des fournisseurs locaux, de fabrication française ou européenne et participe activement à l’économie locale. Il prend le temps de choisir sa collection de lunettes et propose ainsi à sa clientèle des montures de lunettes de vue ou de soleil originales, de grandes marques ou encore plus exclusives. Il propose ainsi un large choix de montures qu’il proposera dans son magasin. Certains se spécialisent sur les lunettes de créateurs lorsque d’autres sont de véritables artisans et proposent des lunettes sur mesure.

Des tarifs accessibles

Les tarifs proposés sont les mêmes qu’en magasin d’enseigne ou franchisé. En effet, les opticiens indépendants ont très souvent des partenariats avec des fournisseurs, ce qui leur permet d’être aussi compétitif sur les prix que les autres boutiques. Il pourra ainsi proposer un équipement optique adapté à tous les budgets.

Offrir un service personnalisé

Les clients sont conseillés de manière unique car l’opticien artisan lunetier indépendant attache une grande importance à les satisfaire et à leur offrir un service de qualité et sur mesure.

Il aide ses clients à trouver la monture qui leurs correspondent le mieux, en terme esthétique mais aussi sur le confort visuel; de même sur l’accompagnement du choix des verres ou des lentilles. Il assure l’ajustage ou des petites réparations.

Cependant, comme pour tous les indépendants qui démarrent, le lancement de l’activité peut être plus difficile, le temps de se faire connaître et de développer sa clientèle. Les magasins d’optique sont souvent ouverts du lundi au samedi et demandent un investissement de temps conséquent.

Quelle solution pour être opticien indépendant ?

Etre opticien diplômé

Avant toute chose, pour devenir opticien indépendant, et pouvoir délivrer du matériel médical, il faut obtenir le diplôme d’opticien. Il s’agit du BTS opticien lunetier. Le cursus de 2 ans peut s’effectuer en temps plein ou en alternance, immédiatement après le bac ou dans le cadre d’une reconversion.

Le titre de Technicien en Montage et Vente d’Optique Lunetterie ( TMVOL) ou le bac pro en optique ne permettent pas d’exercer en tant qu’opticien.

La profession d’opticien-lunetier est régie par le Code de la santé publique.

Avoir rédigé son business plan

Avant de se lancer, des investissements importants sont à prévoir en matériels et en mobiliers. De plus, il faut veiller à garder à jour les stocks et à prendre en compte le délai de rotation.

Le choix du local commercial implique de comparer attentivement les coûts. Les loyers mobilisent une part importante du budget de fonctionnement. Tout comme la masse salariale, les impôts et les taxes.

D’une manière générale, il convient d’étudier attentivement toutes les charges fixes et variables avant de démarrer son activité d’opticien lunetier indépendant.

Après un BTS OL, les opticiens diplômés peuvent poursuivre leurs études avec un Bachelor de Manager en Optique. Cette formation leur donnera toutes les cartes pour être responsable de commerce en optique.

Devenir opticien à domicile

Répondre aux besoins de certaines personnes

En étant à son compte, il est possible aussi d’exercer en tant qu’opticien(ne) à domicile. Les opticien(ne)s itinérant(e)s sont au service de la santé visuelle des personnes qui ne peuvent pas se déplacer. Ils interviennent au domicile des personnes ou dans des structures d’accueil (EHPAD, centres de soins de jour). Ils peuvent ainsi effectuer un examen de la vue, proposer lunettes et lentilles ou encore des protections solaires.

Depuis le 1er janvier 2020 et la mise en place du 100% Santé, la prestation de contrôle visuel (pour l’adaptation de la correction) est facturée et remboursée par la Sécurité Sociale.

Des liens de proximité et de confiance forts

Pour mener à bien ces missions, les opticiens diplômés font preuve d’un grand sens relationnel. Ils interviennent directement au domicile de leurs clients, renforçant une relation de confiance comme tout les professionnel de santé.

Des frais de structure réduits

D’autre part, cette pratique du métier d’opticien à domicile implique des frais réduits au matériel et au véhicule professionnel. Cela peut être un bon moyen de démarrer dans le marché de l’optique ou de varier ses activités d’opticien(ne) indépendant(e).

Ouvrir un magasin d’optique indépendant

Quels sont les avantages et les inconvénients entre une activité d’opticien indépendant et une franchise ?

D’un côté, l‘opticien indépendant est libre de choisir les montures et les tarifs qu’il souhaite pratiquer dans sa boutique. Il réserve un accueil personnalisé à ses clients. Il peut proposer des offres commerciales avantageuses, surtout s’il appartient à un réseau d’indépendants. En effet, il devient alors possible de mutualiser les achats pour être aussi compétitifs que les opticiens franchisés, les réseaux commerciaux et les grandes enseignes.

De l’autre côté, l‘opticien franchisé et magasins de grandes enseignes jouent sur une présence au niveau national et une visibilité de marque, relayée par de nombreux canaux publicitaires.

Ouvrir un magasin d’optique sans diplôme d’opticien

Dans tous les cas, il est possible d’ouvrir un magasin de lunettes sans diplôme d’opticien, mais sans occuper les fonctions d’opticien.

Le recrutement d’au minimum un opticien titulaire d’un BTS opticien lunetier est obligatoire.

En résumé, les principales étapes de création d’une activité d’opticien indépendant nécessitent :

  • un business plan,
  • une immatriculation,
  • être enregistré à l’Assurance Maladie,
  • avoir sa carte de professionnel de santé.

Lorsque toutes ces étapes sont finalisées, l’opticien indépendant peut démarrer son activité.

Le secteur de l’optique est porté par l’évolution démographique et nos modes de vie. En effet , avec le vieillissement de la population française et l’augmentation du temps passé sur des écrans, les français auront de plus en plus besoin d’aller voir leur opticien pour obtenir un équipement optique. Alors l’opticien indépendant à un bel avenir devant lui.

 

Les chiffres clés de l'iso

Les chiffres clés de l'iso

1988

Création
de l'iso

9

écoles et CFA
en france

15 000

étudiants
& diplomés

90%

taux
d’employabilité