banner

Le guide complet de l’alternance

Le guide complet de l’alternance

Vous souhaitez entreprendre ou reprendre des études en alternance dans le secteur de l’optique ? Vous êtes intéressés par le BTS Opticien lunetier en alternance ? Alors, suivez notre guide complet de l’alternance pour faire le bon choix pour la rentrée prochaine !

Qu’est-ce qu’une formation en alternance ?

L’alternance est un système de formation qui comprend des cours théoriques dans un établissement scolaire et du temps de travail rémunéré chez un employeur du secteur étudié.

Par exemple, pour le BTS opticien lunetier en alternance, une semaine type comporte :

  •  2 jours de cours
  •  3 jours de travail en entreprise

De fait, l’objectif est de favoriser l’insertion professionnelle après l’obtention du diplôme.

Les différents contrats en alternance

Il existe deux types de contrat en alternance :

  • le contrat d’apprentissage concerne les jeunes âgés de 16 à 25 ans (jusqu’à 30 ans dans certains cas). Ainsi, l’étudiant suit des enseignements théoriques en centre de formation d’apprentis (CFA) et apprend le métier chez son employeur. L’apprenti doit obligatoirement suivre 400 heures de formation pour une durée de contrat qui varie de 1 à 3 ans. Il prétend à l’obtention d’un diplôme d’État (CAP, Bac, BTS, Licence, Master)
  • le contrat de professionnalisation : il est conclu entre un employeur et un étudiant (âgé de 16 à 25 ans) ou un demandeur d’emploi âgé de plus de 26 ans. L’alternant signe un CDD de 12 mois reconductibles à 24. Il s’agit d’un contrat à temps partiel puisque l’étudiant alterne entre activités professionnelles et enseignement dans un établissement scolaire. Il a pour but l’acquisition d’une qualification professionnelle reconnue (un diplôme ou un titre professionnel enregistré dans le Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) ; un certificat de qualification professionnelle (CQP) ; une qualification reconnue dans les classifications d’une convention collective nationale).

Dans les deux cas, la rémunération varie en fonction de l’âge de l’alternant.

CONTRAT D’APPRENTISSAGE     
  Moins de 18 ans Entre 18 et 21 ans Plus de 21 ans
1ère année d’école au moins 25 % du SMIC   au moins 41 % du SMIC    au moins 53 % du SMIC   
2de année d’école au moins 37 % du SMIC au moins 49 % du SMIC au moins 61 % du SMIC 

 

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION        
Moins de 21 ans Entre 21 et 26 ans Plus de 26 ans
au moins 65 % du SMIC au moins 80 % du SMIC    au moins le SMIC   

 

À qui s’adresse l’alternance ?

L’alternance s’adresse à tous les étudiants jusqu’à 29 ans révolus, voire au-delà pour les travailleurs handicapés, les sportifs de haut niveau ou porteur de projet de création ou reprise d’entreprise nécessitant le diplôme préparé.

En fonction du diplôme, titre ou certificat visé ainsi que l’âge de l’étudiant, les contrats diffèrent :

  • le contrat d’apprentissage concerne les étudiants entre 16 et 29 ans révolus ;
  • le contrat de professionnalisation s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans ; aux demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus ; aux bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), de l’allocation spécifique de solidarité (ASS), l’allocation adulte handicapé (AAH) ou aux bénéficiaires d’un contrat unique d’insertion (CUI).

Qui sont les différents acteurs de l’alternance ?

L’alternance fonctionne grâce à l’interaction entre trois acteurs :

  • l’employeur qui accueille l’alternant dans l’entreprise et met en place les outils et l’organisation nécessaires à la formation pratique de l’étudiant. Ainsi, il favorise son insertion professionnelle au sein de l’entreprise. En effet, il désigne un tuteur ou maître d’apprentissage pour accompagner l’alternant sur un volume horaire dédié ;
  • l’étudiant alternant qui s’engage à suivre avec assiduité sa formation, à s’intégrer dans l’équipe et à respecter l’organisation de l’entreprise et de l’établissement de formations (horaires, emploi du temps, règlement intérieur) ;
  • l’établissement scolaire qui assure la formation théorique en vue de l’acquisition de la qualification ou du titre visé. Et qui, par ailleurs, assure un suivi étroit avec les entreprises partenaires.

Quels sont les avantages de l’alternance pour l’étudiant ?

Les avantages de l’alternance pour l’étudiant sont nombreux.

Bénéficier d’une meilleure insertion professionnelle avec l’alternance 

Tout d’abord, l’alternance représente un excellent atout pour son CV.

Elle fait état d’une expérience professionnelle reconnue. D’ailleurs, de nombreux alternants sont embauchés directement après l’obtention de leur diplôme ou titre par l’entreprise qui les employait en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation.

Mêler théorie et pratique grâce à la formation en alternance

Ensuite, l’alternance constitue une solution intéressante pour un  jeune qui a envie d’accéder au monde du travail et qui ne souhaite pas poursuivre ses études en formation initiale.

Avec un cursus en alternance, les étudiants bénéficient d’une formation complète qui mêle théorie et pratique.

Ainsi, ils entrent dans la vie active tout en préparant le même diplôme que les autres étudiants.

Le financement de la formation, un avantage certain de l’alternance

Enfin, la formation en alternance présente un avantage financier à plus d’un titre :

  •  formation payée par l’entreprise ;
  •  rémunération ;
  •  statut de salarié ;
  •  tickets restaurants, participation aux frais de transports, réductions tarifaires par le biais du CE…

Quels sont les avantages de l’alternance pour l’entreprise ?

D’autre part, l’alternance présente aussi des avantages côté employeur.

Le faible coût du recrutement d’un alternant

Premièrement, les entreprises bénéficient de mesures avantageuses pour recruter des alternants. Ainsi, elles ont droit à des exonérations de charges (CSG, CRDS) et versent un salaire indexé sur le SMIC. De plus, les organismes de formation, les OPCA (organismes paritaires collecteurs agréés), peuvent financer tout ou partie de la formation de l’alternant.

Anticiper l’ouverture d’un poste avec le recrutement d’un alternant

Deuxièmement, d’un point de vue ressources humaines, l’embauche d’un alternant recouvre plusieurs avantages :

  • possibilité de former un futur salarié aux valeurs et spécificités de l’entreprise en vue de l’embauche d’un profil adapté au poste ;
  • repérer les talents et le potentiel d’une future recrue.

L’apport d’un nouveau regard sur l’entreprise

Mais pour l’entreprise c’est aussi l’occasion de bénéficier d’un regard extérieur à travers son alternant. Ainsi, ce dernier peut faire bénéficier toute l’équipe des savoirs et compétences acquis lors de sa formation et impulser une nouvelle dynamique dans l’entreprise.

Bénéficier d’aides financières avec un contrat en alternance

Enfin, plus spécifiquement, les contrats de professionnalisation, permettent d’obtenir les avantages financiers suivants :

  •  exonération de cotisations patronales pour les assurances sociales et les allocations familiales (pour les salariés concerné âgés de plus de 45 ans) ;
  •  prime de 2000 euros pour les entreprises qui embauchent un demandeur d’emploi de plus de 45 ans ;
  •  aide pour les entreprises de plus de 250 salariés qui emploient au moins 5% d’employés en alternance ;
  •  diverses aides et exonérations pour les alternants handicapés, les personnes de plus de 26 ans, et pour certains groupements d’employeurs (GEIQ)
  • diverses aides financières sous conditions : exonération de charges sociales, prime à l’apprentissage, crédit d’impôt, etc.

Pour les contrats d’apprentissage, les employeurs bénéficient des avantages suivants :

  • exonération des cotisations sociales, totale ou partielle, en fonction de la taille de l’entreprise ;
  • prime à l’apprentissage d’un montant de 1000 euros (minimum) annuel, pour les sociétés de moins de 11 employés.
  • crédit d’impôt de 1600 à 2200 euros pour l’emploi d’un apprenti jusqu’à bac+2
  • aides diverses pour l’accueil d’apprentis handicapés, déductions fiscales selon les cas…

Autre avantage : le salarié en alternance n’est pas comptabilisé dans l’effectif de l’entreprise. Ainsi cette dernière évite certaines obligations comme la formation professionnelle continue, l’organisation d’élections de délégués du personnel etc.

Vous souhaitez trouver une alternance ou recruter un alternant dans le secteur de l’optique ?


Que vous soyez alternant ou une entreprise du secteur de l’optique, l’ISO met à disposition son propre réseau pour faciliter la mise en relation entre étudiants et recruteurs, avec ISOlink. Grâce à ses événements ISO Job meeting organisés dans les écoles ISO, étudiants et employeurs peuvent se rencontrer directement. 

Les chiffres clés de l'iso

Les chiffres clés de l'iso

1988

Création
de l'iso

9

écoles et CFA
en france

15 000

étudiants
& diplomés

100%

taux
d’employabilité