banner

Opticien lunetier : tout savoir sur le métier

Opticien lunetier : tout savoir sur le métier

L’opticien lunetier est un professionnel de santé en charge de proposer à ses clients des lunettes de vue, lentilles de contact, verres ophtalmiques ou encore solaires. L’opticien-lunetier équipe sur mesure en boutique ou à domicile. Il œuvre dans un secteur en pleine mutation qui s’appuie sur des innovations techniques portées par un savoir français historique (source GIFO). Avec 3 adultes sur 4 présentant des troubles visuelles et des enfants touchés de plus en plus jeunes par la myopie, la vue est devenue la principale préoccupation santé des Français. Les métiers de la vision occupent un secteur porteur en France et dans le monde.

La France compte environ 12 500 magasins d’optique, dont plus de la moitié d’indépendants.

Quelles sont les missions de l’opticien lunetier ?

L’opticien maîtrise différents savoir-faire : de la prise de mesure, au choix des équipement et leur bonne adaptation, il peut également s’occuper de la gestion d’une boutique et être amené à des fonctions managériales.

Mission en santé visuelle

Les opticiens et opticiennes sont avant tout des experts en santé visuelle. La profession fait partie du secteur paramédical. Ils répondent aux besoins des clients munis d’une ordonnance d’un médecin ophtalmologiste pour corriger des troubles de la vision (myopie, hypermétropie, astigmatisme, presbytie). Depuis 2016, ils pratiquent des examens de la vue et peuvent adapter les corrections indiquées sur la prescription médicale, sous réserve de déclaration et d’accord du médecin.

Mission technique

Les opticiennes et opticiens maîtrisent les impératifs techniques et les caractéristiques des équipements d’optique. Ils conseillent sur le choix du type de verres adaptés à chaque personne, et aussi sur le choix d’une monture adaptée à la morphologie du client et finalisent la vente.

Ils réalisent le montage dans leur atelier et procèdent à des ajustements pour garantir un confort visuel optimal.

Par ailleurs, ils guident le client pour l’achat de solaires adaptés à son usage. Enfin, ils délivrent les lentilles de contact et effectuent les contrôles relatifs à ces dispositifs. Ils s’assurent que les équipements sont correctement ajustés.

Mission de proximité

L’opticien lunetier assure une mission de proximité. Alors que les ophtalmologues se concentrent dans les grandes villes, les opticiens-lunetiers sont mieux répartis sur le territoire et permettent de donner un service de proximité. Certains se déplacent même au domicile du patient pour pratiquer un examen de vue, par exemple chez les personnes âgées, isolées ou porteurs de handicap.

Mission commerciale et managériale 

L’opticien lunetier réalise la vente de lunette et de tout autre équipement optique. Il peut également être responsable de magasin ou responsable d’équipe. Il s’entoure d’autres opticien(ne)s ou de vendeurs monteurs en optique.  Il s’occupe de la saisie du dossier et de la prise en charge auprès de la mutuelle. L’opticien devient un véritable chef d’entreprise dès lors qu’il se met à son compte. Il gère son stock, ses salariés et les ventes de sa boutique.

En dehors des boutiques, les opticiens lunetiers peuvent exercer en centre hospitalier ou au sein d’un cabinet d’ophtalmologiste.

Quelles sont les compétences requises pour devenir opticien ?

Le métier d’opticien lunetier repose sur trois piliers :

  • scientifique
  • technique
  • humain

En effet, l’opticien lunetier a une appétence pour les sciences orientée vers l’optique. Il connaît les matériaux et maîtrise le montage et la réparation des lunettes. Il met en oeuvre les dernières innovations au service des clients (lentilles connectées, orthokératologie, impression 3D…). Enfin, il apprécie le contact avec les patients en se montrant attentif à leurs profils spécifiques. Il est motivé par le service qu’il rend aux personnes et se réjouit de leur apporter une solution à leurs troubles visuels.

Par ailleurs, il sait travailler en équipe et fait preuve d’initiative et de créativité pour répondre aux diverses demandes.

C’est un métier polyvalent qui allie la précision, le relationnel et le commercial.

Quels sont les profils des étudiants en optique ?

Il existe plusieurs profils en fonction des parcours et des options choisies au baccalauréat.

Tout d’abord, il y a les profils scientifiques avec des lycéens ayant choisis les spécialités scientifiques en terminale. Avec la réforme du bac, les options maths et physique-chimie constituent un bon atout pour intégrer la formation d’opticien lunetier. Par ailleurs, les étudiants en médecine, n’ayant pu poursuivre après PASS et L.AS, se réorientent fréquemment vers les métiers de la santé visuelle. Ils y retrouvent rigueur et contact humain auprès des clients et s’y épanouissent aisément.

Pour ceux qui n’ont pas un parcours scientifique, il est tout à fait possible de suivre une année de préparation (Prépa Optique) pour se remettre à niveau en maths et physique.

D’autre part, le métier d’opticien lunetier attire également des adultes en reconversion. Après une première expérience professionnelle ou parfois une longue carrière dans des domaines éloignés, il est possible de se reconvertir dans les métiers de l’optique. Les possibilités d’études et de financement (CPF, AIF, pôle emploi…) s’adaptent facilement à chaque cas particulier pour permettre à celles et ceux qui veulent s’engager de réaliser leur projet. Il n’y a pas de limite d’âge : Il est tout à fait possible de devenir opticien après 40 ans !

Quelle formation pour devenir opticien lunetier ?

Le BTS Opticien Lunetier avec ou sans Prépa

Exercer le métier d’opticien n’est possible qu’après l’obtention du BTS Opticien Lunetier.

Dans tous les cas de figures, post-bac, réorientation ou reconversion, le diplôme d’opticien est le sésame pour pratiquer ce métier. Il s’agit d’un diplôme reconnu par l’Etat de niveau bac +2. Pour les candidats qui souhaitent une remise à niveau sur les matières scientifiques, une Prépa est possible de faire une prépa, permettant d’aborder sereinement le Brevet de Technicien Supérieur d’Opticien Lunetier.

Le diplôme d’opticien peut se préparer en temps plein ou en alternance.

  • le BTS OL en temps plein comprend des enseignements théoriques et des stages (en France ou à l’étranger avec le programme Erasmus+). Les enseignements se déroulent selon deux modalités au choix : en présence à l’école ou à distance. La formation à distance est particulièrement bien adaptée aux reconversions professionnelles. (Les ateliers pratiques, sont obligatoirement en présentiel.)
  • le BTS OL en apprentissage prévoit des enseignements théoriques en classe et un contact soutenu avec les réalités du métier grâce aux missions dont l’étudiant est chargé en magasin tout au long de l’année. Les 9 écoles ISO sont agréées CFA d’Optique.

Poursuite d’études : quelles formations ?

Les opticien(ne)s diplômés peuvent poursuivre leur formation scientifique en Licence Professionnelle d’Optique puis en Master de sciences de la vision.

Des bachelors permettent également de compléter la formation au métier d’Opticien Lunetier sous différents angles, en fonction de son projet professionnel et de ses talents :

  • le Bachelor des Sciences de la Vision pour se spécialiser en optométrie, contactologie, basse vision. En 1 an ou 2, en initiale ou en alternance, reconnu par la CCN de l’optique lunetterie,
  • le BMO (Bachelor de Manager en Optique) qui renforce les compétences en gestion, management et marketing avec pour objectif la gérance ou la création de son propre magasin. Titre français de niveau 6 (Bac+3) reconnu par l’État par la certificationRNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles).
  • le BLC (Bachelor de Lunetier Créateur) destiné aux étudiants désireux de s’orienter vers la création et le design de montures.

Un MBA (Bac+5) est proposé pour les opticiens avec 5 ans d’expériences minimum ou aux diplômés bac+3 du secteur de l’optique.

Un secteur qui recrute !

Aujourd’hui, un opticien diplômé de l’Institut Supérieur d’Optique trouve un emploi dans les 2 mois après l’obtention de son diplôme. De nombreuses boutiques et enseignes cherchent des opticiens pour renforcer leurs équipes. Le choix est large pour les étudiants diplômés ! Que ce soit en termes d’environnement de travail ou géographique.

L’école ISO, grâce à la force de son réseau professionnel ISOlink (qui compte plus de 3 500 entreprises) propose plus de 2500 offres d’emploi* ( nb d’offres d’emploi déposées entre septembre 2020 et aout 2021)

Après quelques années en boutique, certains font le choix de devenir opticien indépendant en ouvrant leur boutique d’optique ou encore ont l’opportunité de devenir responsable de magasin.

Modalités d’inscription au BTS OL

Pour le BTS OL en apprentissage, les inscriptions se font sur Parcoursup selon les modalités et le calendrier propres à la plateforme. Une fois le voeu validé, le candidat contacte l’école ISO de son choix pour obtenir un rendez-vous et finaliser son inscription. Grâce au réseau professionnel ISOLink, (17 000 membres), les nouveaux étudiants trouvent rapidement un contrat d’apprentissage pour entamer leur cursus.

Ensuite, pour le BTS Opticien Lunetier temps plein (formation initiale), les inscriptions se font directement auprès de l’école choisie. Après acceptation du dossier de candidature, un rendez-vous permet de valider l’inscription.

Taux de réussite au BTS OL

Les écoles ISO présentent un taux de réussite global supérieur à la moyenne nationale. En 2021, le taux de réussite à l’issue de la première session affichait 86% contre 65% sur l’ensemble du territoire.

Par ailleurs, 90% des diplômés de l’ISO trouvent un emploi dans les trois mois qui suivent l’obtention de leur BTS. Ainsi, les débouchés sont nombreux et variés et permettent à chacun·e de trouver sa voie professionnelle !

Les chiffres clés de l'iso

Les chiffres clés de l'iso

1988

Création
de l'iso

9

écoles et CFA
en france

15 000

étudiants
& diplomés

90%

taux
d’employabilité