banner

Responsable en réfraction en cabinet d'ophtalmologie

Responsable en réfraction en cabinet d'ophtalmologie

Le responsable en réfraction est souvent un opticien-optométriste. Il dispose de compétences renforcées en réfraction acquises après le BTS OL. Les Licence Professionnelle d’Optique et Bachelor en sciences de la vision, ainsi que certains DU dispensent la formation nécessaire à l’acquisition de compétences supplémentaires en réfraction. Cette formation inclut aussi la contactologie et la basse vision.

 

Qu’est-ce qu’un trouble de la réfraction oculaire ?

Un trouble de la réfraction oculaire est une mauvaise orientation des rayons lumineux convergents vers la rétine, causant une diminution de l’acuité visuelle.

Cette anomalie de la réfraction de l’œil  est généralement engendrée par des défauts oculaires altérant la vision, tel que : la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme, la presbytie.

La forme de l’œil ou de la cornée, ou bien la rigidité du cristallin peuvent diminuer le pouvoir de focalisation de l’œil.

Bien sûr, on peut apporter une correction à cette vision par la prescription de lunettes, de lentilles de contact ou d’une chirurgie réfractive.

 

Un opticien optométriste spécialisé en réfraction

Ainsi, à l’ISO le programme du Bachelor en sciences de la vision comprend 455 heures d’enseignement, dispensées en un an ou deux, en initiale ou en alternance. Le programme de formation est réparti en 3 modules : optométrie (200h), contactologie(200h), et basse vision(55h). Les matières se déclinent en cours théoriques, travaux dirigés et travaux pratiques.

La réfraction fait partie du module « optométrie » et vise la maîtrise de compétences spécifiques :

  •         physiologie, pathologie, épidémiologie,
  •         ophtalmoscopie directe monoculaire (ODM) qui regroupe les techniques et mesures de la réfraction,
  •         techniques de réfraction objective (skiascopie) et subjective,
  •         anomalies de l’accommodation

Le responsable en réfraction assure une prise en charge totale du patient

Ainsi, le responsable en réfraction est capable d’assurer une prise en charge totale du patient, au sein d’un cabinet d’ophtalmologie. Il détermine la compensation nécessaire ( la correction) et assure le suivi par contrôles réguliers.

À noter : le responsable en réfraction intervient également en contactologie. Il réalise les tests et préconise le matériel le mieux adapté au patient. Ensuite, il le conseille pour la pose et l’entretien des lentilles et assure son suivi. De même, sa formation en basse vision lui permet de prendre en charge les patients concernés par ces troubles visuels.

Enfin, le responsable en réfraction vérifie le bon fonctionnement des équipements et du matériel professionnel. Il gère également les produits et les fournitures.

Débouchés pour les opticiens spécialistes de la réfraction

Après un Bachelor, il est possible de poursuivre ses études en Master des sciences de la vision (niveau bac +5), ou d’intégrer le monde professionnel en tant que :

  •         Opticien optométriste en magasin d’optique ou responsable en réfraction en cabinet d’ophtalmologie,
  •         Adaptateur de lentilles de contact,
  •         Chef de produits et responsable technique en laboratoire de verres ophtalmiques ou de contactologie,
  •         Spécialiste en basse vision.

 

Les chiffres clés de l'iso

Les chiffres clés de l'iso

1988

Création
de l'iso

9

écoles et CFA
en france

15 000

étudiants
& diplomés

90%

taux
d’employabilité