banner

Spécialiste en basse vision

Spécialiste en basse vision

L’opticien optométriste spécialiste en basse vision a suivi une formation après son BTS OL. Titulaire d’une Licence d’optique, d’un Bachelor en sciences de la vision ou d’un DU, il prend en charge les patients atteints de basse vision, soit environ 3% de la population en France.

 

Qu’est-ce que la basse vision ?

L’OMS définit la « basse vision » ainsi : « Une personne ayant une basse vision est celle qui a une déficience de la fonction visuelle parfois même après traitement et/ou une correction courante de sa réfraction, et a une acuité visuelle de moins de 3/10 à la perception lumineuse, ou a un champ visuel de moins de 10 degrés du point de fixation, mais qui utilise ou pourrait être potentiellement capable d’utiliser, sa vision pour planifier et/ou exécuter une tâche. »

Cependant, cette définition inclut des personnes pouvant bénéficier de soins et d’autres classées dans la catégorie des aveugles. Ce qui a pu occasionner des défauts dans la comptabilisation des déficiences visuelles.

En effet, dans de nombreux endroits du monde, des patients considérés comme aveugles pourraient recouvrer, au moins partiellement, une certaine acuité visuelle avec une prise en charge adaptée. L’enjeu actuel porte sur la reconnaissance des spécificités de la basse vision et sur la multiplicité des approches. Un travail d’équipe permet aujourd’hui d’apporter des solutions satisfaisantes pour améliorer le confort visuel des patients.

 

Le rôle de l’opticien spécialiste en basse vision

Le rôle du spécialiste en basse vision est d’aider les personnes dont les capacités visuelles sont réduites à retrouver du confort et de l’autonomie.

Ainsi, il va optimiser au mieux leurs performances visuelles en testant des aides visuelles et en déterminant la solution matérielle la plus adaptée. Pour cela, il doit réaliser des tests de lecture et d’évaluation de la vision.

Bien sûr, la consultation réalisée par un opticien optométriste basse vision se réalise en parallèle du suivi d’un ophtalmologiste. Celui-ci sera en charge de suivre la maladie et d’évaluer les possibilités de traitement.

 

Une formation spécifique pour les opticiens spécialistes en basse vision

À l’ISO, le programme du Bachelor en sciences de la vision comprend un module dédié à la basse vision. Il aborde tous les sujets nécessaires à une bonne maîtrise du champ de la basse vision :

  •         optique géométrique,
  •         pathologies nécessitant un équipement de basse vision,
  •         pratique de la basse vision en magasin d’optique,
  •         réglementations,
  •         matériels de basse vision.

Ces enseignements font ensuite l’objet de formations de niveau bac+5 avec le Master en sciences de la vision ou un DU consacré à cette spécialisation.

 

Les débouchés pour les spécialistes en basse vision

Tout comme pour les spécialistes en réfraction et les adaptateurs de lentilles de contact, le spécialiste de basse vision est un opticien optométriste susceptible d’assurer les missions suivantes :

  •         Opticien optométriste en magasin d’optique ou responsable en réfraction en cabinet d’ophtalmologie,
  •         Adaptateur de lentilles de contact,
  •         Chef de produits et responsable technique en laboratoire de verres ophtalmiques ou de contactologie,
  •         Spécialiste en basse vision.

Ainsi, en fonction de la taille de la structure où il exerce, il assurera l’ensemble de ces missions ou pourra se consacrer spécifiquement aux patients souffrant de basse vision. Par exemple, les opticiens qui effectuent des examens de la vue à domicile, en EHPAD, autres structures d’accueil pour publics spécifiques ou dans des zones isolées, assurent davantage de prises en charge liées à la basse vision.

Les chiffres clés de l'iso

Les chiffres clés de l'iso

1988

Création
de l'iso

9

écoles et CFA
en france

15 000

étudiants
& diplomés

90%

taux
d’employabilité