img-loader
banniere banniere

Zia Patel, Étudiant en BTS Opticien Lunetier

arrow-back Témoignages

Zia Patel,

Étudiant en BTS Opticien Lunetier, ISO Toulouse

J’ai pris conscience que mes connaissances peuvent changer la vie quotidienne des gens
Zia Pattel

D’un père à la tête de 5 magasins indépendants à l’île Maurice, Zia Patel a baigné dans le milieu de l’optique depuis son plus jeune âge. Il est aujourd’hui premier de sa promotion du BTS Opticien-Lunetier à l’ISO Toulouse. Son objectif, d’ici quelques années : devenir un spécialiste en contactologie, notamment sur le kératocône, à l’Ile Maurice et prendre la relève.

« Chaque été, je travaillais dans les magasins de mon père sur l’île Maurice dont je suis originaire. Mon orientation a donc été pour moi une évidence, dès le lycée. Ce qui me plaît le plus dans ce métier : la dimension paramédicale et scientifique, ainsi que la relation client.

L’Institut Supérieure d’Optique s’est imposé comme une évidence pour ma formation en optique, reconnu comme la meilleure école sur le marché avec d’excellents taux de réussite aux examens. Anne-Sophie Tollis, la directrice de l’ISO Paris, que j’avais rencontrée il y a quelques années lors du Silmo avec mon père, m’a accompagné dans toutes mes démarches d’inscription.

J’ai suivi une prépa optique et suis actuellement en 2e année de BTS Opticien-Lunetier à l’ISO Toulouse. Ma formation me plaît beaucoup, en particulier l’analyse de la vision, l’optométrie, la réfraction, l’Optique Géométrique (OG) et le cours d’Études Techniques de Système Optique (ETSO).

À l’obtention de mon BTS, je me spécialiserai en santé visuelle avec la Licence Professionnelle d’Optique (diplôme délivré par l’Université Paris-Saclay en partenariat avec l’ISO), et poursuivrai peut-être en Master Biologie Santé spécialité Sciences de la Vision à l’Université Paris-Saclay.

 

« J’ai pris conscience que mes connaissances peuvent changer la vie quotidienne des gens »

Au mois de décembre, j’ai participé à une mission à l’ISO Toulouse aux côtés d’Essilor (Vision for Life) et d’ophtalmologues pour offrir des consultations et des équipements optiques à des personnes dans le besoin. Ça a été une super occasion d’acquérir de nouvelles connaissances au contact de ces médecins et de partager nos astuces en matière de réfraction.

Cette expérience m’a personnellement touché. J’ai mesuré l’impact positif que je peux avoir en tant qu’opticien dans la vie quotidienne des gens. Passionné par la santé oculaire, j’aime aider les personnes en difficulté durant mon temps libre.

 

« Je souhaite devenir spécialiste en contactologie à l’Ile Maurice »

Avant de rentrer à l’Ile Maurice d’ici une dizaine d’années, je compte acquérir beaucoup d’expérience en France. Mon projet est de me spécialiser en contactologie, en particulier sur le kératocône, une malformation de la cornée qui touche de plus en plus de Mauritiens en raison d’un excès de rayons UV.

Comme aucun opticien n’est formé sur l’île, les habitants doivent se rendre à l’Ile de la Réunion ou renoncer aux soins, alors qu’il s’agit d’une pathologie courante et bien traitée en France. Apporter cette expérience à l’Ile Maurice me ferait chaud au cœur. Ma spécialisation en optométrie sera toujours utile en magasin.

Quant au volet entrepreneurial, j’y penserai quand mon père partira en retraite, avec mes frères qui travaillent dans le management.

Ayant suivi tout mon parcours scolaire en anglais et fait un bac international à l’Ile Maurice, mon arrivée en France n’a pas été facile. Mais la vie étudiante à Toulouse est super, il y fait chaud et les gens sont si accueillants que je me suis rapidement adapté à mon nouvel environnement.

Je souhaite poursuivre mon cursus en optique avec un bac+3 à l’ISO car les enseignants y sont passionnés par leur métier. Le professeur d’analyse de la vision notamment m’a transmis sa passion pour l’optométrie. »

Les chiffres clés de l'iso

Les chiffres clés de l'iso

1988

Création
de l'iso

9

écoles
en france

14 000

étudiants
& diplomés

89%

taux
d’employabilité