banner

Témoignage de Arnaud Falce

arrow-back Témoignages

Arnaud Falce,

Diplômé du BTS Opticien-Lunetier

 L’optique correspond à toutes mes aspirations : le secteur paramédical et la forte dimension manuelle. 
Arnaud Falce

Arnaud Falce, Diplômé du BTS Opticien-Lunetier, ISO Toulouse, Directeur de création chez Serengeti Eyewear

« Après 10 ans passés au sein de la Maison Bonnet qui m’ont apporté une solide expérience du sur mesure – j’en suis très reconnaissant –, je travaille aujourd’hui pour la marque Serengeti Eyewear comme Directeur de création. »

Dès l’obtention de son diplôme de BTS Opticien-Lunetier à l’ISO Toulouse, Arnaud Falce a intégré la prestigieuse Maison Bonnet. Il a exercé pendant 8 ans dans la boutique parisienne puis est parti à Londres pour l’implantation de la marque au Royaume-Uni. Il est aujourd’hui Directeur de création chez Serengeti Eyewear à Lyon.

Issu d’une famille exerçant dans le milieu paramédical, Arnaud Falce veut devenir dentiste une fois son Bac S en poche. Mais il ne s’épanouit pas dans ce cursus et comprend rapidement, en échangeant avec un ami opticien, que « l’optique correspond à toutes [s]es aspirations : le secteur paramédical et la forte dimension manuelle.  Ayant toujours aimé les activités manuelles et réparer toutes sortes de choses chez [lui] », il nourrit d’emblée le désir de fabriquer des montures.

Arnaud s’oriente alors vers le BTS Opticien-Lunetier à temps plein à l’ISO Toulouse – « la meilleure école d’optique de France ». « J’avais besoin d’un cadre assez construit et je savais que j’en sortirais diplômé. J’avais aussi envie de quitter le Nord dont je suis originaire pour découvrir une nouvelle ville », explique-t-il.

Il contacte dès la fin de ses études Christian Bonnet qui lui permet d’intégrer directement la Maison du même nom. C’est dans cette prestigieuse enseigne qu’il fait ses classes pendant près de 8 ans, à l’atelier et en boutique, et qu’il acquiert une maîtrise du sur mesure (prise de mesures, fabrication…) dont il est fier et reconnaissant. « Je suis devenu un véritable couteau suisse », indique-t-il.

Doté du profil le plus complet pour ce poste à l’étranger de par sa polyvalence, ses connaissances (des clients, des matières, des montures…) et la souplesse de sa situation personnelle, il devient directeur pour l’implantation de l’enseigne à Londres, où il passe 1 an. C’est l’occasion pour lui d’acquérir une nouvelle vision du marché de l’optique. « Le marché anglais est bien différent du marché français : beaucoup moins de boutiques d’optique mais des parapharmacies géantes (Boots), des techniques de montage de verre et des règles d’optique différentes… Le marché français est quant à lui très particulier. Nous sommes soucieux du style que nous proposons à nos clients en étant plus exigeants et pointus sur le côté technique », note-t-il.

« J’ai adoré le rythme complètement différent : à Londres, les clients viennent entre 2 rendez-vous, c’est plus condensé, plus « rock and roll » qu’à Paris où les rendez-vous pouvaient durer une heure et demie. J’ai dû m’adapter, me réinventer, être plus rapide et efficace, ce qui m’a donné une bonne dose d’adrénaline », raconte-t-il, reconnaissant d’avoir pu rencontrer « des personnes extraordinaires venues du monde entier » (États-Unis, Inde, Émirats Arabes Unis…).

Pour redonner un nouveau souffle à sa carrière, il entre il y a 1 an chez Serengeti Eyewear. Il a pour mission d’apporter « un nouvel élan plus contemporain » (style, montures, couleurs…) à cette marque haut de gamme qui propose les verres les plus techniques du marché. Son objectif : créer un modèle intemporel et confortable… voire une lunette mythique. « J’avais à cœur d’intégrer une entreprise avec une forte valeur ajoutée. L’idée étant de conserver mes exigences du sur mesure – chausser le visage à la perfection – pour créer des montures mass market et confortables. »

De ses années d’études à l’ISO, Arnaud garde d’excellents souvenirs, notamment l’ambiance très conviviale et même familiale, et s’est fait des amis très proches parmi ses camarades de promo. « J’y ai rencontré des enseignants passionnés et amoureux de leur métier qui m’ont soutenu, m’ont permis de m’épanouir en cherchant toujours à s’adapter et à nous porter vers l’excellence tout en étant très proches et accessibles. Nous avons la chance en France d’avoir des études d’optique d’excellence et des enseignants qui nous poussent à devenir professionnels et attentifs au détail », souligne-t-il.

Les chiffres clés de l'iso

Les chiffres clés de l'iso

1988

Création
de l'iso

9

écoles et CFA
en france

15 000

étudiants
& diplomés

90%

taux
d’employabilité