banner

La fiche métier de l’opticien audioprothésiste

Le 07/06/2023

Les problèmes d’audition regroupent des pathologies auditives d’origines génétique, chronique ou dues à une malformation ou à un accident. Ils concernent également tout particulièrement les personnes âgées. La perte d’audition a un impact sur la vie des individus et des conséquences sur le plan cognitif. C’est pourquoi elle nécessite une prise en charge par des professionnels qualifiés. Pour les opticiens, formés en école d’optique, qui accueillent déjà en magasin un public diversifié, la compétence d’assistant technique en audioprothèse permet d’élargir leur offre. En outre, ils renforcent leur rôle de professionnel de santé. La vision et l’audition sont deux enjeux de santé dont les besoins vont croître avec le vieillissement de la population. Ainsi, la presbyacousie touche 1/3 des personnes de plus de 65 ans.

Qu’est-ce qu’un opticien audioprothésiste ?

L’opticien lunetier audioprothésiste est un professionnel de santé qui a suivi un double cursus lui permettant de prendre en charge les patients atteints de troubles visuels et auditifs.

Pour la partie visuelle, le praticien s’appuie sur l’ordonnance du médecin ophtalmologue, et pour la partie auditive il travaille en concertation avec l’oto-rhino-laryngologiste (médecin ORL). Celui-ci adresse son patient avec une prescription médicale pour faire réaliser un appareil auditif. L’audioprothésiste accueille les personnes sur rendez-vous dans son local équipé pour réaliser des tests. Il commence par un interrogatoire pour mieux cerner les besoins et habitudes du client. Puis, il assure le suivi de l’adaptation au dispositif auditif prescrit par le médecin, tout comme l’opticien procède pour les verres correcteurs ou les lentilles de contact pour ses clients atteints de troubles visuels.

Les opticiens audioprothésistes accompagnent les personnes déficientes auditives dans la recherche de l’équipement optimal pour allier qualité et confort. Ils doivent faire preuve de disponibilité et de patience face aux personnes atteintes de surdité ou malentendantes, car la perte auditive nécessite une communication adaptée. Ils ont une connaissance complète des fournisseurs d’aides auditives et des produits d’entretien et sont responsables des achats au sein de leur établissement, à l’instar des opticiens pour tous les équipements optiques.

Les principales missions d’un opticien audioprothésiste

Les compétences mobilisées pour rétablir l’audition et la vue des clients sont similaires :

  • accueil des personnes munies d’ordonnance pour un équipement ;
  • examen de la vue, bilan auditif ;
  • prise en charge administrative pour faciliter les démarches de remboursement par la sécurité sociale et par la mutuelle ;
  • définition des besoins spécifiques par rapport au mode de vie, aux activités quotidiennes et sportives, à la tolérance aux équipements ;
  • choix du matériel, équipement visuel, appareillage auditif ;
  • conseils pour la pose et l’entretien ;
  • suivi de l’adaptation et corrections éventuelles pour améliorer les résultats ;
  • ajustements, réparations ;
  • conseils préventifs pour maximiser l’efficacité et le confort ;

Les qualités et les compétences de l’opticien audioprothésiste

En définitive, l’opticien audioprothésiste procède selon des méthodes identiques. Pour la partie optique, il déploie ses connaissances scientifiques (principes optiques, anatomie de l’œil et pathologies oculaires) et techniques (matériaux, montage des verres sur les montures). Pour la partie auditive, il mobilise ses connaissances des troubles auditifs et des différents appareillages disponibles dans le commerce. C’est sur la partie technique que les missions diffèrent :

  • En optique, l’opticien effectue le centrage, la taille, le polissage et le montage des verres et montures de lunettes. Et pour les mesures visuelles, il utilise des outils tels que le réfracteur, le frontofocomètre, etc. Tous ces gestes réclament dextérité, précision et rigueur.
  • En audio, l’audioprothésiste peut réaliser une empreinte de l’oreille afin que l’embout s’adapte parfaitement à la forme du conduit auditif (pour les appareils intra-auriculaires). Il oriente le choix du client vers un des trois modèles d’appareils auditifs existants : les intra-auriculaires, les contours d’oreille (BTE) et les micro contours d’oreille (RIC).

Dans les deux cas ‒ audio et vision ‒ le rôle d’accueil, de conseil, de prises de mesure et de suivi est semblable. De plus, ces professions sont liées par leur aspect relationnel, humain et leur implication dans la santé des personnes.

Enfin, la profession d’opticien audioprothésiste cumule des compétences en gestion, vente, ressources humaines, comptabilité, marketing, etc. pour gérer son entreprise et animer sa boutique.

Le salaire de l’opticien audioprothésiste

En début de carrière, l’opticien audioprothésiste perçoit une rémunération mensuelle pouvant aller jusqu’à 3 000 euros brut (en libéral). Au salaire peuvent s’ajouter des primes et intéressements sur les ventes.

Ensuite, pour les salariés, le salaire moyen est de 2 800 à 3 000 euros par mois. Tandis qu’un indépendant en fin de carrière peut toucher jusqu’à 5 000 euros brut. Le cumul des compétences en optique et en audioprothèse augmente les possibilités de développer son activité en magasin d’optique et de garantir la bonne santé de son entreprise.

En fonction du type et du lieu d’exercice, le salaire de l’audioprothésiste opticien varie. S’il est bien situé et dispose d’une large clientèle, ses revenus seront plus importants que ceux d’un praticien salarié rattaché à un hôpital, un établissement de santé, un cabinet spécialisé ou un centre de rééducation.

À noter toutefois qu’en pratique libérale, un apport financier est nécessaire pour lancer son activité et assumer les coûts liés aux charges, au local, au matériel, à l’achat des fournitures, etc.

Quelle formation pour devenir opticien audioprothésiste ?

Le diplôme d’opticien s’obtient après deux ans d’études après le bac. Il s’agit du BTS opticien lunetier qui se prépare en école d’optique. L’opticien peut poursuivre sa formation en licence professionnelle d’optique puis en master des sciences de la vision s’il souhaite approfondir ses connaissances ou se spécialiser (basse vision, optométrie, contactologie, etc.)

Pour exercer le métier d’audioprothésiste, il faut avoir suivi trois années d’études, accessibles sur concours, et passer son Diplôme d’État d’audioprothésiste. Il peut compléter sa formation par un DU (diplôme universitaire en 1 an) ou un master.

Devenir opticien audioprothésiste avec l’ISO

L’ISO propose un double cursus optique et audio pour obtenir à la fois le BTS OL et la certification d’Assistant Technique en Audioprothèse (ATA). Ce qui permet aux futurs opticiens de pouvoir accueillir dans leurs magasins les clients avec troubles visuels et auditifs. Ainsi, ils enrichissent leur offre de services et augmentent leur notoriété.

Pour devenir opticien et audioprothésiste assistant, les étudiants suivent le cursus complet du BTS OL à temps plein ainsi qu’un enseignement en blended learning (distanciel et présentiel) pour la partie audio. Cela correspond à 3 modules en e-learning (à distance) et à un stage de pratique avec évaluation dans un des centres ISO. Ces enseignements peuvent se dérouler sur une année ou deux, pendant la scolarité du BTS OL. Les modules s’effectuent en ligne au rythme de l’apprenant. Une partie des évaluations a lieu en ligne, l’autre en présentiel au moment du stage pratique encadré par un audioprothésiste expert.

Envie de vous reconvertir dans l’optique ? L’ISO propose plusieurs modalités d’apprentissage pour le BTS d’opticien lunetier. Consultez notre page formation opticien en reconversion et prépa optique pour en savoir plus !

Les chiffres clés de l'iso

Les chiffres clés de l'iso

1988

Création
de l'iso

11

Campus

1

campus digital

20 000

membres
du réseau ISO

100%

taux
d’employabilité