journee mondiale vue 2017 ecole iso

Journée Mondiale de la Vue 2017 : les étudiants de l’ISO sur le terrain

Chaque année, le deuxième jeudi du mois d’octobre, la Journée Mondiale de la Vue est consacrée au problème de la cécité dans le monde. Cette année encore, les écoles ISO se sont mobilisées au travers d’actions concrètes. Un engagement constant au profit de la santé visuelle du plus grand nombre et un exercice apprécié des étudiants. 

Organisée par le Lions Clubs International, la Journée Mondiale de la Vue permet via des actions concrètes de sensibiliser un large public à l’importance des soins ophtalmiques pour la prévention de la cécité et l’amélioration de la vue.

Le 12 octobre dernier, les écoles ISO ont participé à cet événement de santé publique dans les mairies, les galeries marchandes et les centres de soin.

Au programme :

  • entretiens personnalisés,
  • contrôles de la vision, avec un 1er atelier d’évaluation de la vision de loin, de près, du sens du relief, du sens chromatique et de la fonction maculaire (test), et un 2e atelier permettant de dépister les troubles visuels (dépistage),
  • vérifications de la qualité des équipements optiques portés,
  • orientation, le cas échéant, vers un ophtalmologue.

depistage ecole iso

Au total, ce sont près de 1 000 personnes à travers la France qui ont bénéficié gratuitement de tests et dépistages optiques pour préserver leur capital oculaire ou en limiter la dégradation, grâce à l’engagement de près de 150 étudiants de 2e année de BTS Opticien-Lunetier à l’ISO.

Lors de l’atelier de dépistage, les étudiants ont détecté de nombreux cas de troubles visuels – cataracte, DMLA, rétinopathies diabétiques, etc. – et de verres devenus inadaptés. Ils ont en outre fait prendre conscience aux personnes dépistées de l’importance de contrôles réguliers.

Les étudiants de l’ISO en situation réelle

depistage optique etudiant institut superieur optique

Pour Marine Shaegis, étudiante à l’ISO Nancy, cette journée a été l’occasion de « pratiquer les techniques de dépistage visuel en-dehors de sa zone de confort – le cadre scolaire –, de se mettre en situation réelle et d’aider des personnes dans le besoin. Cette expérience m’a donné un peu plus confiance en moi et m’a confortée dans le choix de mon futur métier d’Opticien-Lunetier ».

Étudiante à l’ISO Lille, Pauline Chocquet, souligne l’opportunité de « se familiariser avec différentes machines, d’apprendre à gérer des cas difficiles, ainsi que des flux importants de personnes ».

Pour Chloé Masselot, étudiante à l’ISO Rennes, cette expérience enrichissante a été « un avant-goût de ce que peut être le métier d’opticien », avec la rencontre « de nombreuses personnes qui présentaient un large panel de défauts visuels », et une porte ouverte « sur la possibilité de se spécialiser dans l’optométrie ».

À l’ISO Paris, Léa Pierre-Casimir a pris conscience quant à elle « de l’importance des dépistages gratuits (pour palier le manque de moyen de beaucoup de personnes notamment atteintes de maladies oculaires telles que les DMLA), mais aussi de sensibiliser les personnes à avoir un suivi régulier pour dépister le plus tôt possible tout risque de maladie oculaire. » « Cela m’a confortée dans mon projet de poursuivre en Licence d’Optométrie, puis en Master des Sciences de la Vision. Un grand merci à Madame Pouillon-Guibert, ainsi qu’au Lion’s Club, pour nous avoir permis de participer à cette journée ».

Pour l’ISO, c’est un pari gagné !