Pedagogie ISO APP

Innovation pédagogique : l’ISO lance les apprentissages par problèmes (APP)

Début 2017, l’ISO a mis en place l’apprentissage par problèmes (APP), une méthode pédagogique innovante qui s’appuie sur le fonctionnement de l’entreprise et mise sur la participation active des étudiants dans le processus de formation. Cette approche tournée vers la pratique les rend à la fois plus autonomes et plus aptes à travailler en équipe, ce qui favorise leur employabilité.

Visant la réussite de ses étudiants, l’ISO se remet sans cesse en question pour adapter sa pédagogie aux nouvelles générations. Le choix de l’APP répond à l’évolution de l’attention de la génération Z. Une méthode à haute valeur ajoutée pour les étudiants et pour l’école.

Une méthodologie structurée

Organisés par équipes, les étudiants réfléchissent à un problème posé par leur enseignant – le « tuteur » – et travaillent à le résoudre par eux-mêmes.

Une fois le problème identifié (étape dénommée « prosit aller »), un travail individuel est mené à partir des hypothèses émises en groupe et des ressources fournies par le tuteur (« Activités d’Études et Recherches »). Des travaux dirigés, conférences ou travaux pratiques (« workshop ») permettent d’échanger sur les hypothèses de chacun. Le debrief (« prosit retour ») vise à réaliser la synthèse des informations recueillies, avant l’évaluation finale.

Au sein de chaque équipe, quatre fonctions occupées par autant d’étudiants : l’animateur (qui distribue la parole), le scribe (qui met au propre les données à retenir), le secrétaire (chargé de la prise de notes pour suivre l’évolution  du travail) et le gestionnaire (qui supervise le temps). Ensemble, les étudiants décident d’un retroplanning et apprennent à s’organiser.

Des étudiants plus autonomes

« Avec l’APP, les étudiants sont plus impliqués, proactifs dans leur apprentissage et sont mieux préparés aux réalités du terrain. Sans compter le meilleur ancrage des connaissances », analyse Gilles Magré, Directeur Pédagogique à l’ISO Lyon et pilote du projet APP sur l’ensemble des écoles ISO.

Le problème soumis aux étudiants couvre plusieurs champs disciplinaires de manière à ce qu’ils mobilisent l’ensemble de leurs connaissances. « Cette méthode pédagogique permet d’harmoniser les contenus proposés, s’inscrivant ainsi dans la réforme du BTS sur la transversalité des enseignements », précise-t-il.

Désir d’apprendre, désir d’enseigner

Étudiants et enseignants considèrent ce changement comme bénéfique et source de motivation. « Les étudiants reprennent goût à l’apprentissage. Désireux de trouver la solution à tout prix, certains restent parfois même un quart d’heure après la fin des cours », souligne Gilles Magré Et les voyant s’épanouir, les enseignants sont gagnés par le même enthousiasme.

Pour faciliter le déploiement de cette nouvelle méthode pédagogique à l’ISO, les enseignants sont accompagnés au quotidien par des formateurs du CESI, une école d’ingénieurs pionnière dans l’application de l’APP. Quatre enseignants de l’ISO Nantes, Lyon et Paris sont également chargés de coordonner l’ensemble de l’équipe pédagogique des écoles ISO.

Une centaine d’enseignants, ainsi que les directeurs d’école, ont déjà été formés à cette nouvelle méthode qui devrait à terme se déployer à l’ensemble des matières et des sections.

> En savoir plus sur la formation du diplôme d’opticien