banner

Axel Grange, Étudiant en 2e année de BTS Opticien Lunetier, ISO Paris

arrow-back Témoignages

Axel Grange,

Du secteur automobile au secteur de l’optique

Faites le métier qui vous plaît, soyez curieux, intéressez-vous ! Les enseignants de l’ISO sont là pour vous transmettre leur passion
secteur-automobile-opticien-reconversion-temoignage-ISO-AXEL-GRANGE

Étudiant en 2e année de BTS Opticien Lunetier

« Faites le métier qui vous plaît, soyez curieux, intéressez-vous ! Les enseignants de l’ISO sont là pour vous transmettre leur passion » 

Après une première vie professionnelle dans l’automobile, Axel s’est reconverti dans le secteur optique. Il exerce aujourd’hui en tant qu’opticien collaborateur chez Grand Optical au centre commercial de Vélizy 2 et compte ouvrir un magasin franchisé.

« Mon premier choix professionnel s’est porté sur le secteur automobile, qui m’a amené à faire des études en carrosserie et en réparation pour apprendre à gérer une ligne de production et à concevoir des voitures. Après plusieurs expériences en intérim et en remplacement, j’ai travaillé plusieurs années dans une entreprise spécialisée en gestion de véhicules d’occasion et locations saisonnières. J’ai gravi les échelons jusqu’à gérer une équipe de 12 personnes. Mais la pression était telle que j’étais au bord du burn-out. À ce moment-là, j’ai décidé de me reconvertir.

Je me suis intéressé à l’optique comme ma compagne est myope et que j’avais un très bon contact avec l’opticien qui travaille en bas de chez moi. J’ai passé une semaine à ses côtés pour me rendre compte de la réalité du terrain. Dès le premier jour, j’ai adoré. J’ai tout de suite compris que ce métier me correspondait : très complet – avec la dimension commerciale, la relation client, le conseil et la partie administrative –, porteur de sens et tourné vers l’humain.

Après quelques recherches sur Google, je me suis rendu aux portes ouvertes de l’ISO Paris. J’ai compris que c’est à l’ISO que je bénéficierais du meilleur enseignement en optique. J’ai suivi la prépa optique pour me remettre à niveau avant d’intégrer le BTS Opticien Lunetier. Le choix de l’alternance pour ces deux formations s’est imposé au vu de ma situation familiale – père de 2 enfants – et de mes revenus jusque-là très confortables.

Mon expérience à l’ISO est très positive : c’est une école à la fois très professionnelle, exigeante et humaine, avec des enseignants compétents et consciencieux qui ont à cœur de nous transmettre leur passion et une super ambiance.

J’ai su rapidement me remettre dans le bain, concentré sur mes objectifs : me former et décrocher mon diplôme. La clé, c’est de bien comprendre en classe et de travailler chez soi. Le projet professionnel, c’est la base du diplôme. Je compte acquérir 2 ans d’expérience avant de devenir franchisé.

À la maison, je dois constamment jongler entre mes cours et mes filles qui me sollicitent beaucoup, même si j’ai la chance d’avoir une compagne qui assure. J’ai réussi à adapter mon emploi du temps pour concentrer mes 35 h de travail en 5 jours. Il faut trouver son équilibre.

Au magasin, l’âge apporte une certaine crédibilité vis-à-vis des clients. Aujourd’hui, j’ai moins de pression dans mon travail et suis entièrement satisfait de ma reconversion.

Mes conseils : faites le métier qui vous plaît, soyez curieux (c’est passionnant de découvrir comment l’œil fonctionne), intéressez-vous et échangez avec des opticiens en magasin pour voir si cette expérience est faite pour vous. »

Les chiffres clés de l'iso

Les chiffres clés de l'iso

1988

Création
de l'iso

9

écoles et CFA
en france

15 000

étudiants
& diplomés

90%

taux
d’employabilité