Interview de Simon BOUSQUET, Designer chez Amor / Sol-Amor, ancien étudiant ISO Toulouse

simon bousquet

Simon BOUSQUET

Designer chez Amor / Sol-Amor
ancien étudiant ISO Toulouse

Ancien étudiant d’ISO Toulouse, Simon Bousquet est aujourd’hui directeur artistique pour Eyeshowroom Diffusion Paris et Designer chez Amor / Sol Amor. Il dessine, conçoit et façonne les montures pour la marque Amor / Sol-Amor dans le respect de l’artisanat français.

Ton choix pour ISO ?

Je suis arrivé à ISO Toulouse grâce à une amie, elle m’a parlé de l’école, j’ai adhéré au métier rapidement. Après, j’ai eu envie de m’entretenir avec quelques opticiens locaux avant de me lancer dans la formation BTS. Ils m’ont parlé de l’aspect relations humaines et manuel, ça m’a vraiment donné envie…. Alors oui, let’s go !

Qu’est ce qui t’as poussé à devenir designer ?

Pendant mon premier stage, en 2010, j’ai eu LA révélation sur la partie maker/designer. même si je me sentais bien dans un magasin, très vite l’envie de proposer des lunettes plus originales ou faire du conseil sur-mesure me sont venus à l’esprit. J’ai préféré explorer/développer le côté créatif pour faire des montures qui me plaisaient vraiment !

Quelles sont tes sources créatives ?

Ça passe par l’architecture des villes, le design et la mode pour les codes couleur et les matières également. Tout peut devenir une source de projet créatif !

Un artiste qui t’inspire particulièrement ?

Dali, Mondrian, Picasso et un bon Pollock aussi !

Tes projets avec la marque Sol-Amor pour 2017 ?

Depuis 4 ans, je travaille en collaboration avec Ludovic Dader. Et c’est lui qui a repris la marque Amor solamor depuis 3 ans. La marque a été créée en 1946 par Georges Lissac. C’est une marque qui a marqué les années 50 par son innovation et son développement. Notre défi pour la période à venir ? Combiner le métal et le réinterpréter de manière plus moderne que ce qu’on peut voir ou porter actuellement… On aime le travail made in France…C’est la valeur numéro 1 pour nous dans la proposition de nos montures. Pas de secret, ça prend du temps et le prix oscille entre 230 et 450 euros. Mais c’est si agréable et satisfaisant de faire un produit français !

Ta matière préférée quand tu étais étudiant ISO ?

À vrai dire j’ai vraiment aimé tout ce qui était de l’ordre de la matière optique : l’atelier taillage des verres, Prise De Mesures…

Ta devise / Ton « mood » du moment ?

« Sans savoir-faire la lunette n’est rien », ça peut bien résumer mon envie de revendiquer l’artisanat et l’authenticité… À méditer ahahah !

Le principal trait de ton caractère ?

Sans stress, détendu et positif.

Ton principal défaut ?

Sans stress aussi… Et caractère bien trempé !

Côté Instagram, quels comptes suis-tu ?

Je passe plus de temps sur l’Explorer Instagram ! Grâce à mes différents likes, je peux voir de nouveaux contenus sur l’architecture d’intérieur, la mode… Je suis plus dans la recherche par rapport à mes centres d’intérêts que dans les comptes… J’ai le like facile aussi !

 

Ancien étudiant ISO, opticien à New-York

André ON'OKOKO

Store Manager chez Anne et Valentin
ISO Toulouse

« Je ne pensais pas pouvoir m’expatrier en me lançant dans l’optique ! »

>
Marina Barthe, opticienne optométriste à l'ISO

Marina BARTHE

Opticienne-Optométriste
ISO Bordeaux

« L’ISO est une école ouverte d’esprit »

>
thierry caillat iso

Thierry CAILLAT

Propriétaire de magasin et enseignant
ISO Lyon

« L’excellence par l’exigence »

>