Employabilité et formations complémentaires

EMPLOYABILITÉ

La réputation de la formation ISO auprès du monde de l’optique confère à nos étudiants une employabilité exceptionnelle. De plus, depuis le décret de 2007 qui confère aux opticiens le droit de pratiquer des examens de vue, les titulaires de cette licence sont recherchés.

Les débouchés de la formation d’optométriste :

  • Opticiens-optométristes dans un magasin d’optique
  • Opticiens-optométristes dans un cabinet d’ophtalmologiste
  • Postes dans l’industrie ou les réseaux de distribution
  • Adaptateurs de lentilles de contact

Les titulaires d’un Master Biologie Santé, mention « Sciences de la Vision » (BAC+5) peuvent aussi s’orienter vers l’enseignement ou la recherche

FORMATION COMPLEMENTAIRE

Les titulaires de la Licence professionnelle d’optique peuvent intégrer le “Master Biologie Santé spécialité Sciences de la Vision” (Bac +5). Ce diplôme, délivré par l’Université Paris-Sud, est un diplôme national et un grade universitaire européen habilité par l’Etat. Il est organisé exclusivement à la Faculté des Sciences d’Orsay.

Objectif  du Master

L’objectif de cette spécialisation est de donner des enseignements scientifiques fondamentaux et professionnels en sciences de la vision, aux opticiens titulaires d’une Licence Professionnelle d’Optique.

Cette formation unique en France, est en accord aux souhaits de la « Haute Autorité de Santé » (HAS) et offre une formation complémentaire qui s’intègre dans le schéma européen LMD.

Elle répond aux besoins de formation d’enseignants et de professionnels à un niveau supérieur (niveau bac+5) qui font suite au décret officialisant la réforme de la profession des opticiens publiés le 14/04/2007 au Journal Officiel, qui leur permet d’adapter les prescriptions d’équipements optiques dans le cadre d’un renouvellement.

Le niveau de cette formation est celui recommandé par l’European Council of Optometry and Optics (ECOO) et l’OMS; il fait l’objet d’une reconnaissance aussi bien nationale qu’internationale, attestée par les accords existant avec l’Université de Montréal (Canada) et l’Université de Terrassa (Espagne; ERASMUS).

Il est possible de poursuivre en doctorat, en particulier pour ceux qui envisagent d’avoir une activité en Recherche-Développement ou dans l’enseignement supérieur.